Jump menu

Main content |  back to top

Chaque réservoir exigeait des plates-formes et des puits dédiés, rendant la récupération de gisements de pétrole et de gaz de plus petite taille non-viable sur le plan économique et environnemental.

Les nouveaux modèles de plates-formes et les nouvelles approches de planification des puits, à l'image de "Drilling the LimitTM" de Shell, se focalisant sur la maximisation de la technologie et l'efficacité des forages, ont réduit les délais nécessaires pour forer des puits, l'énergie consommée pour les forer et les coûts associés. Et avec chaque progrès accompli dans la conception des puits, le forage et les procédés, il est désormais possible d'accéder à une plus grande partie de ces précieux gisements.

Le développement technologique s'est poursuivi sans relâche, chaque nouvelle avancée apportant des avantages incrémentiels supplémentaires. Les technologies permettant d'étendre la longueur de forage d'un puits ou de gérer l'eau dans le puits une fois foré en sont le parfait exemple.

Les tubages expansibles

La longueur de forage d'un puits dépend de son “assemblage”.

Traditionnellement, une portion du puits est forée et un cuvelage ou revêtement est inséré dans cette portion. Une fois la portion suivante forée, un deuxième cuvelage doit être mis en place. Mais pour y parvenir, la deuxième portion doit passer par la première.

De ce fait, chaque portion de cuvelage est de plus en plus petite jusqu'à ce que le puits soit trop étroit pour être foré plus en profondeur. Inspiré par les filets utilisés pour protéger les bouteilles, un ingénieur de Shell a résolu le problème en inventant les tubages expansibles.

Il s'agit de cuvelages en métal qui peuvent être littéralement étirés une fois en place dans le puits en forçant un cône d'expansion à travers. Ainsi, alors que le tubage peut être suffisamment petit pour passer dans la portion de cuvelage précédente, il peut ensuite être agrandi au diamètre total du puits, prêt à accueillir la portion suivante.

Ainsi, il n'y a pas de rétrécissement progressif et les puits peuvent désormais être beaucoup plus longs qu'auparavant – s'étendant pour atteindre le pétrole et le gaz plus profonds pouvant avoir été abandonnés parce qu'ils étaient trop chers ou difficiles à récupérer.

Le concept des tubages expansibles a été adapté à une gamme de produits utilisés dans le forage, permettant de creuser des puits plus longs tout en réduisant les matériaux utilisés et en diminuant les coûts. Ces tubages sont aujourd'hui déployés dans pas moins de 23 pays à travers le monde.

Les élastomères gonflables

L'eau est courante dans les puits de production de pétrole. D'importants volumes d'eau pouvant s'infiltrer dans les puits plus anciens en particulier, les efforts importants déployés ne servent souvent qu'à produire de l'eau au lieu d'extraire le pétrole.

Il s'agit d'un problème grandissant pour l'industrie mais il commence à être résolu grâce aux "élastomères gonflables" – une technologie qui utilise l'eau pour repousser l'eau.

Appliqués autour des cuvelages du puits (les tuyaux à l'intérieur du puits), ces élastomères se dilatent au contact de l'eau mais pas du pétrole.  Se gonflant pour atteindre deux à trois fois leur taille initiale, ces élastomères bloquent l'eau mais continuent de laisser s'écouler le pétrole.

Dans un certain nombre de puits, l'ajout d'élastomères a permis de tripler le volume de pétrole produit et dans un cas précis les niveaux d'eau ont été réduits de 90 à 20 pour cent.

S'inspirant d'un jouet pour enfant, les élastomères gonflables sont aujourd'hui utilisés à travers le monde sous l'appellation EZIP. En moins de cinq ans, les applications EZIP ont augmenté la récupération de pétrole de près d'1,5 milliard de barils.