Jump menu

Main content |  back to top

Doux et acide
Par le passé, Shell a principalement mis en valeur des champs gazéifères présentant un faible degré de contamination, mais ces champs se raréfiant, nous devons de plus en plus mettre en valeur des champs abritant un gaz plus fortement contaminé.

Le gaz est généralement contaminé par du H2S (sulfure d'hydrogène), et du CO2, et est appelé "gaz acide".

De plus, le gaz acide peut être contaminé par d'autres composés sulfurés comme le COS (oxysulfure de carbone), les mercaptans et les sulfures/bisulfures organiques. Le défi consiste à réduire le taux de contaminants pour rendre le gaz “doux”.

La teneur en soufre rend le gaz acide hautement toxique, provoquant une corrosion du fer et un dysfonctionnement du matériel, comme les vannes et les conduites d'écoulement.

L'extraction et la transformation de ce gaz exigent une technologie sophistiquée à tous les stades du processus de production, domaine dans lequel nos chercheurs se concentrent sur le développement de nouvelles technologies. Parmi ces technologies figurent les procédés ADIP, Sulfinol, et SCOT (Shell Claus Off-gas Treating).

Le procédé ADIP élimine le H2S et le CO2 des flux gazeux. Il peut également être appliqué pour éliminer le H2S et le COS (oxysulfure de carbone) du gaz de pétrole liquéfié (GPL) ou des liquides du gaz naturel (LGN)0.

Le procédé ADIP utilise un solvant qui est un mélange d'eau et d'une amine. Le procédé Sulfinol élimine les mêmes composés que le procédé ADIP, mais contrairement à ce dernier, il élimine également les composés organiques du gaz.

Le solvant du procédé Sulfinol se compose d'un mélange d'eau, d'amine et de sulfolane et est utilisé lorsque le gaz affiche des degrés de contamination organique supérieurs à la normale.
 
Le gaz acide contenant du H2S provenant d'une unité ADIP ou Sulfinol est généralement envoyé à une unité Claus où près de 95 % du H2S est converti en soufre élémentaire (les 5 % restants finissent dans l'atmosphère sous forme de SO2).

En plaçant une unité SCOT après l'unité Claus, l'efficacité de récupération du soufre peut être optimisée à des niveaux supérieurs à 99,8 %, ce qui permet de satisfaire aux spécifications environnementales les plus rigoureuses.

Shell bénéficie de plus de 50 années d'expertise dans le domaine des activités de traitement sans risque du gaz contaminé, avec une expérience d'exploitation de quelque 25 champs gazéifères à forte contamination. Nous sommes également l'un des plus importants négociants mondiaux de soufre. Nous avons pour mission de nous assurer de continuer à trouver de nouveaux moyens de récupérer le gaz acide, et d'utiliser et de contenir le H2S, le CO2 et autres composés sulfurés qui le contaminent.