Jump menu

Main content |  back to top

Le bitume extrait du sable

Les sables bitumeux canadiens sont l'une des ressources non classiques que nous développons aujourd'hui grâce aux progrès technologiques. Le projet des sables bitumeux de l'Athabasca (part de Shell 60 %) pourvoit déjà à plus de 10 % des besoins en pétrole du Canada et il est prévu de porter la production à plus de 500 000 barils par jour.

Les sables bitumeux sont un mélange d'argile, de sable, d'eau et de bitume – une huile très épaisse et lourde. Contrairement aux techniques classiques de récupération du pétrole qui exigent un forage souterrain, dans l'exploitation des sables bitumeux, le minerai est extrait à l'aide de pelles mécaniques et de camions. La matière est ensuite mélangée à de l'eau chaude pour séparer le pétrole du sable.

Le bitume remonte à la surface et le mélange résultant, appelé mousse, est traité pour éliminer les résidus de sable et l'argile fine, produisant un bitume propre, sec, qui est dilué et transporté en vue d'un traitement supplémentaire.

Shell a récemment développé une nouvelle technologie de traitement de la mousse, baptisée Shell Enhance, la première application commerciale d'une technologie innovatrice qui réduira les coûts et améliorera l'efficacité énergétique dans la production des sables bitumeux.

En traitant la mousse à une température supérieure, Shell sera en mesure d'utiliser un matériel de plus petite taille, moins d'eau et moins d'énergie par baril que pour le traitement conventionnel à basse température. En effet, même si la température est supérieure, ce procédé est plus efficace, permettant au bout du compte d'économiser de l'énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Valoriser le pétrole

Le bitume dilué doit encore être valorisé avant de partir vers une raffinerie. Il est transporté au moyen d'un pipeline de la mine de sables bitumeux jusqu'à l'usine de valorisation Scotford de Shell.

Contrairement aux autres exploitants de sables bitumeux en Alberta, Scotford utilise une technologie d'adjonction d'hydrogène pour casser les grosses molécules de carbone en molécules de plus petite taille en augmentant le rapport hydrogène / carbone.

Grâce à cette réaction chimique, Scotford produit plus de 100 barils de brut synthétique pour 100 barils de bitume traité et permet aux raffineurs de fabriquer des produits raffinés propres et de grande qualité, comme l'essence et le gazole, à faible teneur en hydrocarbures aromatiques, particules dangereuses et soufre.